Charles Aïdan et René Pitoun, promus conjointement au titre de Chevalier dans l’Ordre National du Mérite

C’est le Général de Gaulle qui, dans les années 70, décida de créer l’ordre national du mérite. Son objectif était d’harmoniser les récompenses que chaque ministère donnait auparavant aux personnalités civiles ou militaires qu’il voulait honorer.

Il subsiste cependant de cette harmonisation encore aujourd’hui, 4 récompenses toujours rattachées à 4 ministères différents: le Mérite agricole pour le ministère de l’Agriculture, les Palmes académiques pour le ministère de l’éducation nationale, le Mérite maritime pour le ministère de la marine et les Arts et Lettres pour le Ministère de la Culture.

C’est donc à Neuilly sur Seine le dimanche 21 décembre 2014 que René Pitoun et Charles Aïdan, deux responsables de la communauté Israélite de Troyes, ont été promu au rang de Chevalier dans l’Ordre National du Mérite, récompensant ainsi au plus haut niveau de la République Française, leur investissement associatif et la réussite du projet  » Maison Rachi « .

Haïm Korsia, grand Rabbin de France remit sa récompense à René Pitoun alors que Pierre Donnersberg, président du directoire de Siaci St Honoré, ami d’enfance de Charles et petit cousin de son épouse, remit quant à lui, la médaille de Charles Aïdan.

Cette double récompense rejaillit aussi sur la communauté juive de Troyes et sur la ville de Troyes, tant l’action de ces deux hauts responsables communautaires est intimement liée à ce projet extraordinaire de restauration de la synagogue de Troyes, et de la mise en valeur de l’oeuvre de RACHI dans sa ville natale.

C’est avec beaucoup de plaisir que nous présentons aux deux heureux élus, nos plus sincères félicitations pour cette distinction parfaitement méritée qui leur confirme, si toutefois c’était encore nécessaire, la voie dans laquelle ils se sont engagés.