L’origine du salut vulcain

Si Spock était mi humain mi vulcain, ce que l’on sait moins c’est que Leonard Nimoy, qui nous a quittés la semaine dernière, était 100% juif. Elevé par des parents immigrés ukrainiens dans la tradition orthodoxe, il fréquentait assidument la synagogue de Boston.

Et, comme il le raconte dans un entretien au Yiddish Book Center, son célèbre salut vient de ses racines :
«Les Cohanim font ce geste pour bénir l’assemblée: c’est la forme de la lettre “shin”. C’est la première lettre du mot “Shaddaï”, qui signifie “le Tout-Puissant” en hébreu. Ils utilisaient donc le symbole du nom du Tout-Puissant pour bénir la congrégation. Je l’ai vu quand j’étais gamin, j’ai appris à le faire et je m’en suis servi dans Star Trek».

Cette bénédiction, birkat hacohanim, est d’ailleurs souvent représentée sur les tombes des Cohanim :

original.79096.demi

N’est il pas réjouissant d’imaginer que tous ceux qui utilisent ce salut aujourd’hui se bénissent mutuellement, sans même le savoir ?

Dans les nombreux hommages qui se sont succédés, je vous joins l’un des plus symboliques, posté par la Nasa sur son compte Instagram (il s’agit de l’astronaute Terry Virts actuellement en mission dans la station spatiale ISS) :

terry-llap

 

Live long and Prosper Leonard.